Je vous propose un atelier découverte de l’ennéagramme, le mardi 10 janvier 2017 de 19h à 21h. Les inscriptions sont ouvertes, réservez vite votre place…  

Plus d’informations sur cet atelier

Repérer nos personnalités dans un schéma pour mieux s’en libérer …

    • Neuf type de personnalités
    • Une interdépendance sous le signe d’intégration/désintégration
    • Un schéma dynamique pour des personnalités en mouvement

L’ennéagramme propose une description de neuf types de personnalités sous forme d’une étoile à neuf branches, reliées entre elles. Chaque type est soumis à une compulsion, une force en nous qui nous oblige à réagir pour la combattre, la fuir ou la contrôler. Ces types n’ont pas vocation à nous enfermer dans un schéma strict, une étiquette réductrice car nous sommes plus que ça. Si une compulsion nous anime, en avoir conscience, c’est lui reprendre toute l’énergie dont elle nous prive.

Passer le test ATennea pour avoir simultanément votre base ennéagramme et vos pilotes, injonctions et états du moi en Analyse Transactionnelle

Chacun de ces types interagit avec les autres selon notre état d’esprit, puisant ses ressources chez l’un (intégration) et cherchant ses réactions au stress dans l’autre (désintégration).

Bien qu’un des neuf types nous accompagne de façon privilégiée depuis notre naissance, les autres vivent également en nous, reflets de notre vécu et de nos expériences, bonnes ou mauvaises, mais qui toutes ont contribué à notre construction psychologique.

Ces types s’articulent autour de trois centres définissant trois composantes de notre personnalité.
Le centre émotionnel pour les types 2, 3 et 4 est le siège des ressentis, des sentiments (cerveau limbique)
Le centre mental pour les types 5, 6 et 7 est le siège de la pensée, des raisonnements (Néocortex)
Le centre instinctif pour les types 8, 9 et 1 est le siège de réflexes de survie (cerveur reptilien)

L’ennéagramme nous permet de comprendre comment nous agissons et quelles sont les véritables motivations qui nous font réagir. Quelles sont les compulsions qui nous poussent à agir malgré nous, qui nous font dire « c’est plus fort que moi … » ou « je ne peux pas m’en empêcher … »

Nos automatismes prenant sens, ils perdent de leurs emprises …