Le couple, quelque soit le sexe des partenaires, est la rencontre de deux énergies, masculine et féminine, deux énergies qui vivent en chacun de nous.

Nous abritons l’histoire de notre famille, les énergies de ses membres, énergies que nous avons intériorisées, que nous avons développées, que nous avons exacerbées mais que nous avons aussi niées ou refoulées. Ces énergies constituent notre bagage émotionnel et sensitif.

Entrer en relation, c’est chercher une adéquation entre nos énergies et celles de l’autre, c’est accepter la multiplicité de celles-ci et en tout premier lieu, accepter notre propre diversité intérieure.

La tradition orientale de non-dualité nous enseigne que tout existe par son contraire, que des énergies, opposées dans leurs essences, sont nécessaires pour accorder une complétude à chacun de nous, au couple, à la vie. Sans la nuit, comment pourrions-nous percevoir que le jour existe, sans le froid, le chaud pourrait-il se manifester ?

Ces énergies ne s’opposent pas dans la pratique mais bien au contraire, elles cohabitent, se complètent et permettent à l’énergie opposée d’exister tout en conservant leurs caractéristiques respectives.

Un couple est donc la fusion de ces deux énergies, féminine et masculine, ces deux énergies sont elles-mêmes héritées des deux énergies de chacun de nos parents. Nous les connaissons peu, les ressentons peu en tant que telles mais elles nous procurent des émotions intenses, des projections, des transferts, des inhibitions, des croyances. Nos douleurs, nos peurs, nos frustrations d’enfance, ainsi que nos traumatismes ont forgé notre perception des figures parentales, du couple mythique qu’elles représentent. Des distorsions peuvent naître de ces perceptions faussées, cela engendre des conflits intérieurs, des manques à combler, des transferts que nous effectuons sur les personnes rencontrées.

Travailler sur son couple,

  • c’est percevoir l’agitation qui nous anime,
  • c’est ressentir ces énergies qui s’affrontent, qui se renient, qui se refoulent,
  • c’est prendre conscience du fonctionnement limitant de nos émotions car elles ne sont pas authentiques, elles sont habillées du poids de nos contradictions, de l’impact de notre histoire.
  • c’est trouver un équilibre entre les énergies qui nous composent mais également trouver un équilibre avec les énergies que l’autre nous apporte.

L’harmonie du couple se situe dans l’observation et l’acceptation de ses propres énergies et dans la reconnaissance et la compréhension de celles de l’autre.